Gabrielle Roy, Le temps qui m’a manqué

Standard
Gabrielle Roy, Le temps qui m’a manqué

Ce petit volume autobiographique suit La détresse et l’enchantement et a été publié après la mort de l’auteur. Le texte a été établi à partir de 3 manuscrits du Fonds Gabrielle Roy aux archives nationales. Les 59 pages se séparent en 4 chapitres. Pour l’essentiel, l’auteur y raconte le décès de sa mère, son retour au Manitoba pour les funérailles et la douleur qui l’envahit à la perte de sa mère.

Dans le premier chapitre, elle raconte l’interminable voyage en train qui l’amène de Montréal au Manitoba avec de fréquents retours sur des faits et gestes passés. Le deuxième chapitre couvre son arrivée au Manitoba, ainsi que les funérailles et l’enterrement de sa mère. Le troisième raconte le reste de son séjour et le quatrième, sa fuite vers la Gaspésie pour y trouver un peu de repos et de sérénité.

Intéressant pour les fans de Gabrielle Roy qui veulent lire absolument tout ce qu’elle a écrit.

Référence:

Roy, Gabrielle. Le temps qui m’a manqué. Éditions du Boréal, Montréal, 2015.

Advertisements

One response »

  1. Bonjour
    Je viens de lire Bonheur d’occasion et j’ai vraiment beaucoup aimé.
    Je me demandais comment ça se faisait qu’elle était francophone et originaire du Manitoba. Il y a une communauté francophone dans cette province également?

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s