Jacinthe Bédard, Ce qui nous lie

Standard

Court roman ou longue nouvelle? Une jeune femme qui a grandi seule avec sa mère décide de retrouver son père inconnu. Elle déménage de Montréal à Québec et s’installe sur la même rue. Elle découvre qu’il joue régulièrement aux échecs dans un sous-sol d’église. Une rencontre s’organise avec le soutien d’une bénévole et du partenaire d’échecs du père. Tout au long du livre la narration est entrecoupée d’extrait de lettres que la jeune a écrit à son père absent et de celles écrites par le père à sa fille inconnue. Rien n’est facile dans leur cheminement (individuel et collectif) et ce court roman explore les méandres de l’esprit et du coeur de chacun.

Référence:

Bédard, Jacinthe. Ce qui nous lie. Les éditions Sémaphore: Montréal, 2014.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s