Salon du livre de Montréal 2014, jour 1

Standard

J’ai fait une première visite au salon du livre en déambulant lentement dans toutes les allées pour localiser mes éditeurs préférées. Comme j’arrivais du travail et que j’avais mon lourd sac à dos avec laptop, ce n’était pas vraiment confortable. Je ne serai pas aussi lourdement chargée pour les autres journées du salon.

C’est tranquille au Salon du livre, le premier jour. J’y suis arrivée à 16h00, pas un chat. Il y avait un peu plus de monde en soirée mais pas vraiment. Ça ouvre à 9h00 le matin et dans certains cas, quoique les étalages de livres soient là, on n’est pas l’air complètement prêt. Une fille sur un cellulaire: “Dit, tu peux amener des stylos… Y’a que dalle pour écrire ici.”

Comme à tous les ans, il y a un espace pour Radio-Canada où certaines émissions radiophoniques sont diffusées en direct. J’ai assisté à une discussion avec les auteurs d’un série documentaire sur Jack Kérouac et sa quête identitaire que sera diffusée ici. Il y a aussi un ebook. Ça devrait être pas mal intéressant.

Certains des auteurs ont dit avoir découvert avec ce projet que des Canadiens français avaient émigrés aux États-Unis pour travailler dans les usines de textiles de la Nouvelle-Angleterre au début du XXe siècle, et que les conditions de travail y étaient mauvaises. Toute une surprise pour moi que tout le monde ne sache pas ça, mais enfin…

J’ai aussi assisté au dévoilement de la liste préliminaire de Prix des libraires 2015. Voir ici.

J’ai eu deux conversations très intéressantes:

  • La représentante des Éditions du Noroît, très sympatique, qui n’a présenté quelques unes des nouvelles publications
  • L’éditrice des éditions du Sémaphone, qui parle avec chaleur et humanité de ses auteurs

Il faut cultiver l’art de la question ouverte qui fait parler les gens… c’est fou se qu’on peut apprendre.

Des bémols:

Je ne sais pas si c’est une question de manque d’espace, mais quelques éditions ne mettent pas vraiment en valeur leurs livres. Les éditions de l’Hexagone étaient cantonnées à une petite bibliothèque moche. C’est quoi l’affaire? Même chose pour Actes Sud où on met l’accent sur les polars on dirait… et pour les autres, ça l’air de la pile de livres qu’on a trouvé dans le fond de la cave. Et même pas les parutions de cette année. J’étais déçus de ne pas voir le livre de mon auteur suédois préféré, P.O. Enquist qui a paru en français le mois dernier. Franchement…

J’y retourne cet après-midi, pour d’autres découvertes. Hier, je m’étais juré que je n’achetais rien durant la première journée, question de rester sélective. Je compte dépenser moins que l’an dernier. On verra ce que ça donne…

Advertisements

2 responses »

  1. Good luck with your resolution to not spend too much !!! I think you will crack after a while ! Sounds a very interesting event to visit! Sorry to not respond in French ….but I make too many grammatical mistakes !!! Enjoy your next few days there! Profitez-en !!!

    • Hi, you’ll see today’s report… With the list of acquisitions. Ouch… But some things are actually really hard to find in bookstores afterwards because they are from small publishers with small print runs, especially for poetry. Or is that just an excuse? I absolutely loved my day today, got there mid-afternoon because I did have to put in some hours at work (yes, the job that pays for the books).

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s