Paul Chanel Malenfant, Toujours jamais

Standard

Très bref commentaire : Éblouissant, ce livre de style mélangé. Des envolées lyriques, des personnages passionnés dans une atmosphère mythique. Je ne suis pas surprise que Le Devoir ait fait une comparaison avec Les Fous de Bassan d’Anne Hébert, je me suis souviens bien qu’elle avait évoqué des sentiments très semblables en moi.

Un flux de paroles incohérentes, de discours apocalyptiques, de prophéties de malheur de déplaçait en l’air : essaim d’abeilles effrayées, masse informe de langage. Magma de mots vides de sens. Un franc-maçon qui tenait des discours hystériques dans la salle des pas perdus de la gare de Rimouski avait hurlé, dans le désordre de gestes abracadabrants : Que le monde enfin moderne s’écroule comme un opéra!

Personne ne savait ce qu’il avait voulu dire. Chacun étant saisi de stupeur dolente. D’hébétude. De désolation.

 

http://www.ledevoir.com/culture/livres/399915/paul-chanel-malenfant-en-eaux-troubles

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s