La mort du roi Tsongor, Laurent Gaudé

Standard

La mort du roi Tsongor, est un petit grand roman d’aventure très poétique. Il raconte l’histoire du roi Tsongor, roi fictif d’une contrée imaginaire de l’Antiquité. La narration nous situe très bien dans le temps sans grand renfort de détails sur la technologie, les mœurs ou le mode de vie. La grandeur de l’empire transparaît dans le faste de la ville et de ses fortifications, dans la grosseur des armées qui s’affronte et dans la durée des batailles qui remplissent les jours.

Alors que le roi Tsongor s’apprête à marier sa fille à un prince venu d’une terre voisine, un ami d’enfance à qui elle avait fait une promesse de mariage resurgit. S’engage alors un conflit que le roi Tsongor croit régler en se donnant la mort. Mais cette mort n’est que le début d’une triste série d’affrontements qui mèneront à la destruction de sa famille et de son empire.

Un des rares survivants sera son fils cadet à qui il avait confié la mission de sillonner le pays y d’y faire construite une série de tombeaux dans un desquels il pourrait éventuellement reposer. Ce fils accomplit sa tâche et retourne dans sa ville natale désertée dont le palais est envahi par les singes. Il prend le corps momifié de son père et l’emporte en lieu sûr. À la fin, il entreprend la construction d’un palais pour sa sœur qui a fuit les batailles et dont il n’a pu trouver la trace.

Le récit est envoûtant et l’histoire intemporelle. Le rythme haletant de l’écriture de Laurent Gaudé rend bien la souffrance qui anime les personnages.

Un autre des personnages principaux de cette histoire est un fidèle serviteur qui veille sur le roi vivant ou mort. Son histoire est unique et repose sur un mystère.

Dans les thèmes explorés par ce récit, on peut inclure l’amitié, la fidélité, la constance, mais aussi la cruauté, la démence, l’inconscience des conséquences de ses actes. Qui eût cru que la mort du roi Tsongor, plutôt que le mariage de sa fille à l’un des deux prétendants, causerait autant de mort et de souffrance?

 

Référence

Gaudé, Laurent, La mort du roi Tsongor, Actes Sud, 2002.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s