Hélène Dorion, Cœurs, comme livres d’amour

Standard

Mon Dieu, qu’il est beau et bon ce recueil de poésies, si délicates qu’on dirait qu’elles s’effilochent dans l’air devant nous comme de la fumée… Hélène Dorion publie depuis plus de trente ans, mais j’avais réussi à ne jamais en entendre parler. Quand je l’ai rencontré au Salon du livre, elle a dû trouver que j’avais l’air de sortir d’une longue hibernation… et elle m’a fait une bien gentille dédicace.

Voici la première page du recueil :

Cœur :
organe

central
situé entre les deux
poumons

Sur le lac, le vent saisit mes lèvres,
L’imperceptible pulsation du sang
mon souffle heurté, le ciel, la neige, l’ombre
avec la lumière se confondent.
Je ne reconnais rien du paysage
à l’intérieur de moi

je cherche le centre.

Elle y parle d’amour, d’amour qui charme, qui éveille, qui émeut, qui blesse, du cœur dans toutes ses métaphores et convulsions.

À lire, et relire, et relire, et relire…

Référence :

Dorion, Hélène, Cœurs, comme livres d’amour, Collection « L’appel des mot », Éditions de l’Hexagone, Montréal, 2012.

http://www.helenedorion.com/

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s