Chronique de la dérive douce, de Dany Laferrière : multiples recettes de pigeon

Standard

Ce petit livre d’une forme particulière (vers libres de diverses longueurs) décrit l’expérience d’un immigrant nouvellement arrivé à Montréal en 1976: condition d’immigrant, découverte de la ville, recherche d’emploi, apprentissage d’us et coutumes, acclimatation à un nouvel environnement nordique, observation des comportements des voisins, etc.

Dans ce livre qui est autobiographique, Laferrière parle de son expérience comme immigrant haïtien qui est venu à Montréal à la recherche d’une vie meilleure.

p. 31

J’ai vingt-trois ans aujourd’hui
et je ne demande rien à la vie,
sinon qu’elle fasse son boulot.
J’ai quitté Port-au-Prince
parce qu’un de mes amis
a été trouvé sur une plage
la tête fracassée
et qu’un autre croupit
dans une cellule souterraine.
Nous sommes tous les trois nés
la même année, 1953.
Bilan : un mort, un en prison
et le dernier en fuite.

Par contre, les premiers temps sont plutôt difficiles et ses conditions de vie laissent à désirer. Il a des difficultés à se nourrir et parle de chasser le pigeon et le chat pour mieux garnir son assiette.

p. 17

Les pigeons du parc me jettent
de vifs regards inquiets. Ils savent
que j’ai une bonne recette
de pigeon au citron.

 À la fin, il prend la décision de quitter un travail abrutissant pour se consacrer à l’écriture, au risque de devoir manger plus de pigeon, mais afin de pouvoir vivre plus pleinement sa vie.

p. 70

Quitter son pays pour aller vivre
vivre dans un autre pays
dans cette condition d’infériorité,
c’est-à-dire sans filet
et sans pouvoir retourner
au pays natal,
me paraît la dernière grande
aventure humaine.

 J’ai bien aimé ce livre, le deuxième que je lis de cet auteur. J’avais lu L’énigme du retour peu après sa sortie et j’avais beaucoup apprécié. Il était temps que je commence à lire cet auteur que je connais à cause de son travail à la télé et pour avoir vu le film tiré de son premier roman Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer.

Référence

Laferrière, Dany. Chronique de la dérive douce. Nouvelle édition. Boréal, 2012. (Édition originale : Montréal, VLB , 1994)

Autres sites

http://www.magazine-litteraire.com/critique/fiction/chronique-derive-douce-dany-laferriere-16-04-2012-36753

http://www.editionsboreal.qc.ca/catalogue/livres/chronique-derive-douce-2133.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dany_Laferri%C3%A8re

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s